Bricklin Dwyer, un économiste, spécialiste des États-Unis et du Canada au sein de l’équipe Fixed Income de BNP Paribas  à New York, et son épouse, Stefanie, ont récemment reçu les hommages de l’équipe de base-ball des New York Yankees, pour l’association à but non-lucratif qu’ils ont créée : Flying Manes (« Crinières au vent »).

Flying Manes est un programme thérapeutique basé sur l’équitation pour les enfants affectés de problèmes physiques, cognitifs et émotionnels, dont les activités se déroulent dans le Van Cortland Park, dans le quartier du Bronx.

Avec les compétences de cavalière de Stefanie et l’expérience passée acquise par Bricklin dans le monde associatif, le couple a créé et lancé ce programme en 2009. Flying Manes comptait à ses débuts neuf cavaliers, mais ce nombre a depuis augmenté et est aujourd’hui d’environ 100 élèves par an, répartis entre les sessions du printemps, de l’été et de l’automne.

Flying Manes repose fortement sur ses bénévoles. Par exemple, une trentaine d’enfants participent en moyenne aux cours du samedi matin, nécessitant la participation de 3 bénévoles fiables pour guider chaque cheval.

Même si l’association prend une grande partie du temps des Dwyer, il est clair que Bricklin ne cesserait cette activité pour rien au monde. Il est convaincu des bénéfices apportés par le programme et tire une grande satisfaction en observant les progrès réalisés par les enfants qui y participent. « L’équitation est l’une des meilleures activités pour renforcer les muscles de base du corps. Certains cavaliers sont arrivés chez nous affaissés dans un fauteuil roulant. Après les leçons d’équitation, ils ont progressé sur le plan physique et mental. Ils se sont redressés et ont pris de la confiance et de l’assurance ».

Regarder la vidéo des actions de Flying Manes sur le site dédié à la HOPE Week des New York Yankees.